RUE JACQUES ELLUL à BEGLES.(1912-1994)

Publié le par patricemichel

 
Jacques Ellul
(1912-1994)

Né à Bordeaux, docteur en droit en 1936, puis chargé de cours dans diverses universités françaises, il fut révoqué par le gouvernement de Vichy et participa à la Résistance. A la libération, Ellul est nommé adjoint au maire de Bordeaux et devient professeur à la facuté de Droit de cette ville.

Jacques Ellul a d'abord été attiré par les thèses marxistes avant de devenir l'un des acteurs et des penseurs du protestantisme. Ces nombreux écrits (plus d'une quarantaine de titres) ont eu un grand retentissement, principalement aux Etats-Unis !

"Homme d'action et penseur pénétrant, prompt à prendre position sans complaisance ni périphrase sur les problèmes de l'heure com- me dans les grands débats de l'histoire, Jacques Ellul manifestait une extraordinaire ouverture à des domaines qu'on regarde habituellement comme réservés à des spécialistes d'un cloisonnement rigoureux : sociologie, théologie, épistémologie, sciences humaines, entre autres. En chacune de ces directions, si encombrées d'ouvrages et d'auteurs, il a produit une contribution originale, ayant souvent des allures de découverte. Un style pressant et une logique impitoyable, où les paradoxes apparents se résolvent finalement en propositions impératives, attachent le lecteur à l'auteur... non sans le faire au passage réagir vivement. Tous les livres d'Ellul - il y en a beaucoup et certains fort épais - sont tels qu'une fois ouverts, il n'est pas possible de les quitter avant d'avoir tiré au clair de toutes manières la pensée qui les anime" (J. Walter in l'Amitié)

Brève bibliographie
Présence au monde moderne (réédition : Presses Bibliques Universitaires)
L'Homme et l'argent (réédition : Presses Bibliques Universitaires - épuisé)
Histoire des institutions (5 vol., PUF)
Fausse présence au monde moderne
Le vouloir et le faire (Labor et Fides)
L'illusion politique (R. Laffont)
Histoire de la propagande (PUF)
Métamorphoses du bourgeois (Calmann-Lévy)
Le sytème technicien (Calmann-Lévy)
La Parole humilière (Seuil)
Impossible prière (Le Centurion)
Contre les violents (Le Centurion)
Les nouveaux possédés (Fayard)
Sans feu ni lieu (Gallimard)
Autopsie de la révolution (Calmann-Lévy)
Trahison de l'Occident (Calmann-Lévy)
Ethique de la liberté (3 tomes. Labor et Fides)
L'Apocalypse, architecture en mouvement (Desclée de Brouwer)
Contre les violents
La foi au prix du doute (Hachette)

SOURCE: http://www.protestant.ch/direct/ellul

Publié dans rues concernées

Commenter cet article